CIAP – Préférez l’original à la copie

BannerPage628x250

À découvrir également dans le Déclics (et des claques) #19

Parce que le travail des artisans est unique et que tout est fait à la main. Parce que leur travail porte des projets d’avenir concrets qui visent à mettre l’économie au service de l’humain.

Si vous avez l’impression d’être trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir.

Le Dalaï-Lama

Des artisans conscients de leur force

Les artisans de CIAP au Pérou montrent qu’il est possible d’agir comme le moustique du Dalaï-Lama : en se regroupant pour être plus forts, ils parviennent à obtenir un prix juste et de bonnes conditions de travail. Oxfam-Magasins du monde partage leur vision du monde, celle où les plus faibles ont aussi le pouvoir d’agir et de décider. Des personnes qui ont connu l’exclusion sociale, la violence, la discrimination sont capables de rebondir et de partager leurs savoir-faire et leur créativité.

La contrefaçon “made in China” dans les rues de Lima !

Quand on se promène dans certains marchés de Lima ou dans d’autres lieux touristiques du Pérou, on peut tomber sur des objets soi-disant artisanaux. Mais si l’on regarde de plus près, on se rend compte qu’il ne s’agit que de vulgaires copies « made in china », vendues à des prix bradés. Chez Oxfam-Magasins du monde, nous voulons soutenir les vrais artisans et encourager un autre modèle, celui de l’économie sociale qui respecte les valeurs humaines au-delà de celles de la recherche effrénée du profit !

Nous préférons l’original à la copie !

Les produits vendus dans les Magasins du monde-Oxfam n’ont rien à voir avec des produits industriels. Ils sont fabriqués le plus souvent à la main, avec des procédés traditionnels et des matières premières locales. A l’inverse, les produits industriels sont en général de moins bonne qualité, moins respectueux de l’environnement (matières premières synthétiques, coût énergétique important, création de déchets…) et des conditions de travail.

Chez CIAP (Pérou), l’union fait la force

CIAP
Centrale Interrégionale d’Artisans du Pérou
700 travailleurs
21 groupes d’artisans

Soutien aux communautés les plus défavorisées

Au début, nous étions un groupe de femmes décidées à soutenir d’autres victimes d’harcèlement et en situation de grande pauvreté dans le bidonville de Cerro Chavarría. Pour nous, la seule manière d’y arriver était de leur proposer du travail. Les femmes travaillent pour se développer personnellement et pour se former. Nous avons commencé avec un atelier de confection d’objets très simples, comme des ceintures. Nous travaillons en autogestion.

Rosa Pacheco
Artisane de Casa Betania – Membre de CIAP

Niveau de vie décent (accès à l’éducation, aux soins de santé, etc.)

En tant que personne, j’ai pu me développer grâce au commerce équitable : donner une bonne éducation à mes enfants, leur offrir un accès correct aux soins de santé, un logement décent, les nourrir correctement… Beaucoup d’artisans n’ont pas cette chance.

Romulo Calderon
Artisan de Tika Rumi – Membre de CIAP

Empowerment, renforcement des capacités collectives

L’avantage de s’associer est aussi de pouvoir partager avec d’autres artisans, de s’aider les uns les autres, de répondre plus facilement aux commandes… Bref, d’être plus fort que si l’on reste seul. Les avantages de CIAP sont donc de pouvoir travailler en équipe et d’avoir accès au marché de l’exportation.

Marcelina Lagos Robles
Artisane de Awaqkuna- Membre de CIAP

Les impacts du commerce équitable pour les artisans

  • Revenus équitables et réguliers ;
  • Prix qui couvre l’achat de matières premières et la main d’oeuvre ;
  • Engagement de partenariat dans la durée ;
  • Préfinancement : paiement d’un acompte au moment de la commande. Les artisans peuvent ainsi investir par exemple dans du nouveau matériel ;
  • Appui aux artisans: technique, gestion, organisation, commercialisation ;
  • Organisation des groupes pour plus d’autonomie et de pouvoir de négociation vis-à-vis des intermédiaires ;
  • Développement personnel : meilleure estime de leurs capacités, de leur savoir-faire et de leur identité.

Un modèle de gestion participative

Avec le commerce équitable, les artisans restent maîtres de leur destin. CIAP accorde beaucoup d’importance à la participation des artisans dans la prise de décision. Les artisans sont impliqués dans différents groupes de travail, un peu comme les bénévoles d’Oxfam. La gestion participative a toutefois ses limites, avec la difficulté de se mettre d’accord et de dépasser la peur du changement.

Toutes les décisions sont prises par nous, les artisans. Il n’y a pas un chef qui décide et les autres qui suivent. Ce sont les votes de chacun des artisans qui permettent les prises de décision.

Emiliano Orellana Castro,
Artisan de Ichimay Wari membre de CIAP.

Comment agir à son niveau

ciap4S’informer

Les artisans sont une espèce en voie de disparition, en Belgique comme au Pérou. Une étude de 2008 fait le point sur la question et permet de comparer des réalités pas si lointaines que ça !

Acheter de manière responsable

En faisant vos achats dans un magasin de commerce équitable, vous envoyez un signal fort : acheter équitable, c’est aussi un moyen de soutenir un autre modèle économique, basé sur la justice sociale.

Parler du commerce équitable

Vous pouvez emprunter chez Oxfam-Magasins du monde un grand nombre d’outils pour sensibiliser votre entourage (adultes comme jeunes) au commerce équitable et aux inégalités mondiales.

Plus d’infos dans notre magazine numérique gratuit “Déclics”, disponible sur :

ico_google_play  ico_apple_store

Partager!