Derrière le code-barre

Made in misery ? Non merci !

Vous en avez marre d’acheter des produits les yeux fermés, sans savoir si celle ou celui qui l’a fabriqué l’a fait en humain ou en esclave des temps modernes ? Sans savoir si l’environnement a été encore une fois saccagé ? Alors rejoignez-notre campagne “Derrière le code-barre“.

Nos supermarchés n’en font pas assez pour s’assurer que les produits qu’ils vendent sont respectueux des droits humains et de l’environnement. D’où l’importance de soutenir, lors des élections de mai 2019, une loi basée sur le principe de “devoir de vigilance“.

Exigeons la transparence et le respect des droits humains

Face aux géants de la grande distribution, Oxfam-Magasins du monde défend un modèle basé sur les circuits courts – avec le minimum d’intermédiaires entre les producteurs/trices et le public consommateur – sur le prix juste, sur le respect de l’humain (bonnes conditions de travail, égalité femmes-hommes, avantages sociaux…) et sur le respect de l’environnement.

Nous voudrions que ces mêmes règles soient appliquées par les multinationales et par la grande distribution. C’est pourquoi nous soutenons, à l’approche des élections de mai 2019, une nouvelle loi basée sur le principe de « devoir de vigilance », comme cela existe déjà en France ou aux Pays-Bas.

La Belgique mauvaise élève

Le 20 novembre 2018, le texte de la Déclaration des droits des paysan·ne·s, adopté au Conseil des Droits de l’Homme à Genève, a été mis au vote à la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Résultat : les États ont massivement voté l’adoption défi nitive de la Déclaration par l’Assemblée générale des Nations Unies mi-décembre.

Une victoire pour les paysannes et paysans du monde entier, mais une déception teintée de révolte pour les organisations paysannes et la société civile européenne et belge en particulier. En s’abstenant de voter, la Belgique rate une fois encore l’occasion de soutenir les artisan·e·s du modèle agroalimentaire de demain.

Comment agir ?

Signez la pétition

Mettons fin à la souffrance qui se cache derrière notre alimentation. Il est grand temps d’exiger de la part des multinationales, tout secteur confondu, plus de transparence.

Aidez-nous à remettre ce sujet au cœur des débats lors des prochaines élections. Demandez la fin des conditions de travail dangereuses et inhumaines, l’implémentation d’un salaire équitable ainsi qu’un emploi sûr et décent pour toutes et tous en signant la pétition

Signez la pétition

Outils

Actu

Belgique : quand les citoyen·ne·s se mobilisent

Janvier 2018 : en période de soldes, des jeunes militant·e·s d’Oxfam-Magasins du monde et d’AchACT …

Artisan·e·s vs multinationales de la mode : comment combattre “l’appropriation culturelle” ?

À gauche, une blouse traditionnelle “Tenango”. A droite, la blouse signée Isabel Marant. Au Mexique, …

Warning : risque de “genderwashing” derrière le code-barre ! La mode peut-elle être féministe ?

Le « féminisme » se vend bien. C’était d’ailleurs le mot de l’année 2017, selon …

Pour en finir avec le capitalisme, le monde selon Jean Ziegler

Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour le droit à …

Regards croisés sur les supermarchés au Nord et au Sud

Yuna Chiffoleau, ingénieure agronome et sociologue, directrice de recherche à l’INRA au département “Sciences pour …

Quand le commerce équitable déconcentre la filière du cacao

Depuis quelques années, les rachats et les fusions d’entreprises dans le secteur du cacao n’ont …

Partager!