Slow Fashion Day & Night

Oxfam-Magasins du monde organise un événement autour de la Slow Fashion en collaboration avec La Tricoterie et l’ASBL Fashion Revolution le vendredi 26 avril 2019 de 11h à 4h du matin. Une journée et soirée festive pour comprendre les dérives du secteur textile et proposer des alternatives.

Venez découvrir des pistes concrètes pour s’habiller Slow et rencontrer les acteurs de la mode éthique!

Programme

Débat sur les marchés publics textiles : agir dans sa commune

  • Christophe Ramont, ville de Gand
  • Théodore Gallez, Oxfam-Magasin du monde, coordination des Communes du Commerce Equitable
  • Katharina Knapton-Vierlich, Commission Européenne
  • Carole Crabbé, achACT

Speed-dating : la Slow Fashion en Belgique

6 thèmes seront abordés

  • le travail décent par achACT
  • le commerce équitable avec notre partenaire bolivien Qipaña
  • le seconde main par Res-sources
  • la sensibilisation par Fashion Revolution
  • l’entrepreneuriat avec WeCo Store
  • le Do It Yourself par ARC – Action et Recherche Culturelles

Événement organisé dans le cadre de la fête de la récup et de la Fashion Revolution week

La première édition du Slow Fashion Day avait rassemblé 2000 personnes à Tour et Taxi le 5 mai 2018.

Une autre mode est possible ! Rejoignez-nous !

Infos pratiques

Date et heure : vendredi 26 avril de 11h à 4h du matin pour les fêtard·e·s !
Tarif : Gratuit avant 22h, 5€ après 22h (soirée DJ)
Lieu : La Tricoterie : 158, rue Théodore Verhaegen 1060 Saint-Gilles Bruxelles
Rejoignez l’événement Facebook

Transports

Train : Gare de Bruxelles-Midi (10 minutes à pied ou Tram 81)
Métro : 3-4-2-6 – Arrêt “Porte de Hal” (5 minutes à pied)
Tram : 81 – Arrêt “Bethléem”, devant la Tricoterie
Bus : 49-50-32 – Arrêt “Avenue du Roi”
Vélo : parking vélo disponible devant la Tricoterie et sur la Place Bethléem / Station Villo sur la Place Bethléem

Soumettez votre candidature au grand marché Slow Fashion pour y participer en tant que créateur ou marque éthique.

La Tricoterie programme régulièrement des activités de cohésion sociale afin de mobiliser son quartier, sa commune, sa région et toutes les communautés qui la constituent autour de cette idée de “Fabrique de liens”. C’est une structure citoyenne qui développe et encourage des initiatives de cohésion sociale, socioculturelles et écologiques.

Fashion Revolution est un mouvement international lancé en 2013 suite à l’effondrement de l’usine Rana Plaza au Bangladesh qui a tué plus de 1100 ouvriers textile. La campagne, aujourd’hui présente dans plus de 100 pays a pour but de sensibiliser le public aux impacts de l’industrie de la mode et de demander aux marques plus de transparence dans leurs chaînes de production grâce au #WhoMadeMyClothes permettant à tous les consommateurs de demander aux marques qui fabriquent leurs vêtements.

 

Slow fashion, kesako ?

À l’image de la slow food dans le domaine alimentaire, la slow fashion s’oppose à l’accélération du rythme de production et de consommation des vêtements. Face à un modèle de fast fashion qui exploite et qui pollue, c’est donc avant tout une invitation à consommer moins et mieux. Des alternatives « slow fashion » existent : acheter équitable, éthique, bio, seconde main ou simplement en réparant et en customisant nos vêtements. Ensemble nous pouvons contribuer à développer une autre manière de consommer. Pour en savoir plus, voir notamment cette étude d’Oxfam-Magasins du monde.

Une autre mode est possible

Les inégalités explosent de par le monde. L’habillement est un secteur particulièrement touché par ce phénomène. Les multinationales de la mode telles que Zara ou H&M, parmi les plus profitables au monde, exercent une énorme pression sur leurs chaines d’approvisionnement, essentiellement au détriment des acteurs les plus faibles que sont les travailleurs et les petits producteurs. A titre d’exemple, les salaires des ouvriers et ouvrières sont le plus souvent inférieurs aux salaires minimums nationaux, sans même parler de salaire vital ; les femmes et les jeunes filles sont les moins bien rémunérées et évoluent dans les conditions les plus précaires. Sur les 29€ du prix d’un t-shirt, seuls 18 cents, soit 0.6%, reviennent en moyenne aux travailleurs.

Face à cette réalité, des alternatives « slow fashion » existent : acheter équitable, éthique, bio, seconde main ou simplement en réparant et en customisant nos vêtements. Ensemble nous pouvons contribuer à développer une autre manière de consommer. Car oui, une autre mode est possible.

Cette page a été construite avec le soutien financier de l’Union européenne. Les contenus de cette page relèvent de la seule responsabilité d’Oxfam-Magasins du monde, et ne peuvent en aucune circonstance être considérés comme reflétant la position de l’Union européenne.

Slow Fashion Day & Night

Présentation

Les dividendes annuels d’Amancio Ortega, le fondateur de la marque de vêtements Zara, correspondent à …

En savoir plus

Nous pouvons agir

L’objectif de ce crowdfunding (financement participatif) est de développer une nouvelle gamme de t-shirts équitables …

En savoir plus

Carte Slow Fashion

Découvrez les initiatives Slow Fashion près de chez vous.

En savoir plus

Outils

Erratum : une erreur s’est glissée dans les versions imprimées de l’infographie « d’où viennent …

En savoir plus

Partager!